• ADEVA-NC
    ADEVA-NC Association de Défense des Victimes de l'Amiante - Nouvelle-Calédonie
  • ADEVA-NC
    ADEVA-NC Association de Défense des Victimes de l'Amiante - Nouvelle-Calédonie

Le 2 décembre 2012

LA SLN ( GROUPE ERAMET ) JOUE LA MONTRE

Nous venons d'apprendre le décès de Simon GUILLAUME, adhérent de l'ADEVA-NC depuis 2008, victime d'un cancer, de la faute inexcusable de la SLN, et, de la carence du service médical de son employeur.
Ce décès s'ajoute à ceux de : Julien MAHOSSEM, Daniel GRIMIGNI, etc., comme lui, contaminés en conduisant des engins sur sites miniers.
Depuis sa condamnation pour faute inexcusable par le Tribunal du Travail de Nouméa, la SLN, qui connait la dangerosité de la situation depuis 1947, ne cesse d'utiliser des moyens dilatoires ( près la Cour d'Appel de Nouméa ) pour tenter d'échapper a sa responsabilité.

le 18 décembre 2012

LES DERNIERES DECISIONS DE JUSTICE

 

Lire la suite : LA SLN JOUE LA MONTRE

UNE GRANDE VICTOIRE POUR L'ADEVA-NC

Après 13 années de combat pour mettre fin à l'omerta entretenue par les pouvoirs publics de Nouvelle-Calédonie et les lobbies de l'industrie du nickel, la Société Métallurgique Le Nickel-SLN, qui produit du nickel par fusion du minerai oxydé depuis 1880, vient, suite à plusieurs condamnations pour fautes inexcusables, de reconnaitre sa responsabilité en décidant de ne pas faire appel des décisions du Tribunal du Travail de Nouméa. Pour l'instant, cette décision ne concerne que les victimes contaminées par l'amiante industriel présent dans les installations de son usine de Doniambo, à NOUMEA.

On suppose qu'elle a été influencée par les cas des autres filiales d'ERAMET, déjà condamnées pour la même cause : COMILOG, AUBERT& DUVAL.

Il reste à traiter la problématique de l'amiante environnemental à l'état naturel qui est omniprésent dans les péridotites plus ou moins serpentinisées qui constituent le minerai dit saprolitique : de nombreux mineurs sont décédés à la suite d'exposition aux poussières sur les sites miniers.

Un récent rapport rédigé par le CNRT Nickel et son environnement ( http://www.cnrt.nc ) confirme cet état de chose dénoncé par l'ADEVA-NC.

Image1.jpg - 616.47 Ko

 

Vous pouvez aussi consulter notre vidéothèque pour y découvrir reportages & interview en rapport avec l'ADEVA-NC et ce qu'elle fait sur ce lien.

 FONDATION ARC POUR LA RECHERCHE SUR LE CANCER

11 octobre 2012

Découverte d'un marqueur prometteur du mésothéliome

Une équipe américaine vient de découvrir un marqueur sanguin du mésothéliome pleural qui permettrait de détecter plus précocement ce cancer de sombre pronostic.

Le mésothéliome pleural est un cancer de l'enveloppe qui entoure les poumons. Dans 80% des cas, il est lié à l'exposition à l'amiante. Avec une survie moyenne d'un an au moment du diagnostic, son pronostic est sombre car ses manifestations sont tardives et l'imagerie ne permet pas une détection précoce. Les scientifiques cherchent donc à trouver des marqueurs qui permettraient d'établir plus rapidement un diagnostic.

Harvey Pass et ses collègues ont mis en évidence l'intérêt du dosage de la protéine fibuline-3 présente à la fois dans l'épanchement pleural et dans le sang. Outre des douleurs dans le dos ou une grande fatigue, l'épanchement pleural fait aussi partie des signes cliniques de ce cancer. D'après les travaux de l'équipe du New York University Langone Medical Center, le taux de fibuline-3 permet de distinguer clairement les personnes atteintes d'un mésothéliome pleural, de celles présentant d'autres types d'épanchement pleural et des personnes saines ayant été exposées à l'amiante. De plus, il s'élève anormalement dès le stade précoce du mésothéliome.

Reste toutefois à confirmer ces premières observations lors d'études de plus grande envergure avant de recourir à ce dosage pour la détection précoce de ce cancer chez les personnes à risque.

H. Pass et coll, New England Journal of Medicine, 11 octobre 2012

LIBERATION
07/11/2012

Amiante : le procès inévitable

Par FRANÇOIS DESRIAUX et MICHEL PARIGOT, vice-présidents de l'Association nationale de défense des victimes de l'amiante (Andeva)

aubryexamenIl aura fallu la convocation de Martine Aubry par la magistrate en charge de l'affaire de l'amiante pour relancer l'intérêt sur un dossier qui dure depuis seize ans. Seize longues années pour les victimes qui attendent que les responsables de cette catastrophe de santé publique rendent des comptes à la justice.

Le fait que Madame Aubry ait à s'expliquer sur son action en tant que Directrice des relations du travail (DRT) au ministère éponyme, à une période clé de ce qu'aurait pu et dû être la prévention de ce fléau, relève de l'évidence judiciaire dans un pays démocratique. En fait, tous les responsables politiques et administratifs qui ont eu une responsabilité dans le dossier de l'amiante à cette époque doivent impérativement s'expliquer.

 

Lire la suite : Martine AUBRY mise en examen pour homicide involontaire, l'ADEVA-NC pose la question : a qui le...

Page 3 sur 3

lundi, décembre 18, 2017

Login Form

Compteur de visites

172549
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Ce mois-ci
Le mois dernier
Depuis l'ouverture
58
129
1149
2140
3332
172549

Votre adresse IP: 54.163.210.170
Heure serveur: 2017-12-18 06:52:43